recherche d'emploi
Nous Connaître

Le Programme alimentaire mondial est la première organisation humanitaire au monde qui sauve des vies dans les situations d’urgence et utilise l’assistance alimentaire pour ouvrir une voie vers la paix, la stabilité et la prospérité au profit de ceux qui se relèvent d’un conflit, d’une catastrophe ou subissent les effets du changement climatique.

Dans un monde d’abondance, où la nourriture est produite en quantité suffisante pour nourrir tous les individus de la planète, la faim ne devrait plus exister. Pourtant, les conflits, le changement climatique, les catastrophes, les inégalités, et plus récemment la pandémie de COVID-19, font qu’une personne sur neuf dans le monde se couche en ayant faim, et des millions de personnes sont menacées par la famine.

Grâce à la passion, au dévouement et au professionnalisme de ses 21 000 employés dans le monde, le Programme alimentaire mondial (PAM) œuvre dans 120 pays et territoires pour apporter de la nourriture vitale aux personnes déplacées par les conflits et réduites au dénuement suite à une catastrophe, et aider les individus et les communautés à trouver des solutions innovantes aux multiples défis auxquels ils sont confrontés pour construire un meilleur avenir.

Nous œuvrons pour améliorer la nutrition des femmes et des enfants, soutenir les petits agriculteurs en les aidant à augmenter leur productivité et réduire leurs pertes, aider les pays et les communautés à se préparer aux chocs climatiques et à y faire face, et renforcer le capital humain par le biais de programmes d’alimentation scolaire.

Dans les situations de conflit, nous portons secours aux populations épuisées et utilisons l’assistance alimentaire pour ouvrir une voie vers la paix et la stabilité, un travail pour lequel le PAM a reçu le prix Nobel de la paix en 2020.

Notre intervention au RCA

La République centrafricaine (RCA) se classe avant-dernière dans l’ indice de développement humain 2018 , avec environ 79 % des 4,7 millions d’habitants du pays qui vivent dans la pauvreté. Près de 3 millions de personnes résidant en RCA ont besoin d’une aide humanitaire. La faible productivité, la faiblesse des marchés et la forte inégalité entre les sexes sont autant de facteurs contributifs, aggravés par les cycles récurrents de crise politique et d’insécurité qui frappent le plus durement les femmes des communautés rurales.

En 2013, un coup d’État politique a provoqué une violence sectaire intense et provoqué un effondrement de 36 % du PIB . Le conflit armé interne prolongé a dévasté le pays depuis 2014, continuant de forcer les gens à fuir leurs foyers et provoquant une grave panne des services sociaux de base. Le regain de violence depuis 2017 a entraîné de nouveaux déplacements avec plus d’un million de personnes – un citoyen sur quatre – déplacées à travers le pays ou réfugiées dans les pays voisins.

Bien qu’un nouveau président et une assemblée générale aient été élus en mars 2016, de vastes zones du territoire sont toujours contrôlées par des groupes armés et la situation sécuritaire reste instable. Si la signature d’un accord de paix entre le Gouvernement et 14 groupes armés, le 6 février 2019, a amélioré la stabilité de certaines zones, la situation humanitaire reste critique.

Les moyens de subsistance étant perturbés par le conflit, la production alimentaire et le pouvoir d’achat des ménages se sont affaiblis. La hausse des prix des denrées alimentaires signifie que 65 à 75 % du revenu disponible sont désormais consacrés à l’alimentation et, selon le dernier rapport de l’IPC , 45 % de la population (2,1 millions de personnes) sont en situation d’insécurité alimentaire. Parmi ceux-ci, 85 pour cent sont en situation d’insécurité alimentaire grave (1,8 million). Environ 40 % des enfants âgés de 6 mois à 5 ans présentent un retard de croissance, leur croissance étant limitée par le manque de nutriments dans leur alimentation.

En collaboration avec d’autres organisations humanitaires, le PAM a fourni une aide alimentaire et nutritionnelle d’urgence aux personnes touchées par le conflit en RCA, atteignant quelque 920 000 personnes en 2018.

L’expansion de la réponse du PAM comprend l’intensification de ses distributions alimentaires générales et de ses activités nutritionnelles (prévention et traitement) pour inclure le ciblage des enfants de moins de 5 ans ainsi que des femmes enceintes et allaitantes pour lutter contre la malnutrition infantile à sa source.

Le travail d’intervention du PAM en cas de crise se poursuit dans les circonstances actuelles, tandis que son objectif se déplace progressivement vers l’élaboration et le soutien des propres politiques Faim zéro et programmes de sécurité sociale du gouvernement . En renforçant la capacité du pays à diriger les futures activités de réponse aux crises et de renforcement de la résilience , telles que Vivres pour la création d’actifs, l’alimentation scolaire et Achats pour le progrès (P4P), le PAM vise un transfert progressif des responsabilités au gouvernement dans les années à venir.

Nos Offres d'emploi

Connectez-vous à votre compte